Hôtel BERTHA

5 minutes de Montmartre - 1 étoile confort

Get Adobe Flash player

Hotel pres de la Gare Saint-Lazare

 

  L’Hôtel Bertha Paris dispose de 28 chambres commodes avec salle de bain privée ou partagée, télévision, téléphone, bureau et service de réveil-matin. Ses chambres sont très lumineuses, les salles de bain propres et rénovés. Une relation optimum qualité-prix, offrant un excellent logement à petit prix.

 L’Hôtel Bertha Paris est un hôtel 1 étoile qui se trouve dans le 17ème arrondissement, à deux pas de la Place Clichy, à Paris, récemment rénovée. Il est fortement recommandé pour ceux qui cherchent un hôtel économique et en plein centre de l’activité parisienne, il est situé à quelques minutes à pied du Sacré-Cœur avec sa vue surplombant Paris, Montmartre et ses artistes, le cimetière de Montmartre avec ses célébrités dont Dalida, Sacha Guitry, Nijinski ou encore Emile Zola..., le Boulevard de Clichy avec Pigalle et sa vie nocturne, le Moulin Rouge avec ses fameuses danseuses. La place de Clichy, c'est également une multitude de restaurants, cinémas, théâtres dont l'Hébertot, à proximité de l'hôtel Bertha, le théâtre Mogador, l'Olympia.

Egalement, à quelques stations de métro, se trouve l’Arc de Triomphe, les Champs Elysées, L’Opéra Garnier, la Gare Saint-Lazare, La Madeleine, et bien sûr les Galeries Lafayette et le Printemps. La période des fêtes de Noël est particulièrement féérique, que ce soit aux Galeries Lafayette, mais également sur l'avenue des Champs Elysées, la Concorde avec sa grande roue, la Tour Eiffel scintillante et tant d'autres lieux... Paris, la ville Lumière s'illumine pour vous.

   Gare Saint-Lazare

La gare de Paris-Saint-Lazare, dite aussi gare Saint-Lazare, est l'une des six grandes gares terminus du réseau de la SNCF à Paris. Située dans le quartier de l'Europe du 8e arrondissement, c'est l'une des anciennes têtes de ligne du réseau Ouest-État. Première gare édifiée en Île-de-France dès 1837 et affectée principalement depuis au trafic de banlieue, c'est la deuxième gare de Paris et de France par son trafic et la deuxième d'Europe, avec environ 100 millions de voyageurs par an. Elle a perdu sa première place à la suite de la mise en service du RER A qui a détourné une partie du trafic en provenance de la banlieue ouest. Elle dessert également la Normandie. Après une première inscription par arrêté du 14 décembre 1979, la gare fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le 28 décembre 1984. Cette protection concerne les façades et toitures de la gare, ainsi que la salle des pas-perdus et le hall d'embarquement ; les façades et toitures donnant sur la rue de Rome ; les façades et toitures de l'ancien hôtel Terminus Saint-Lazare, devenu l'hôtel Hilton Paris Opéra, avec le vestibule et le grand salon d'entrée et leur décor intérieur. L'histoire de la gare Saint-Lazare commence sous le règne du roi Louis-Philippe Ier en 1837 avec l'ouverture du chemin de fer de Paris à Saint-Germain.

 À cette époque, on édifie une gare provisoire en bois, l'« embarcadère de l'Ouest », sur la place de l'Europe, au débouché du tunnel des Batignolles, à l'emplacement de l'ancien parc des jardins de Tivoli. La ligne dessert alors pour les voyageurs les gares actuelles de Pont-Cardinet, Clichy - Levallois, Asnières, La Garenne-Colombes, Nanterre - Ville et Le Vésinet - Le Pecq. En 1841, une seconde gare provisoire, en maçonnerie couverte d'un enduit jaune, est édifiée rue de Stockholm, juste devant la place de l'Europe selon les plans de l'architecte Alfred Armand. Le bâtiment est construit à cheval sur les voies, à l'embouchure du tunnel de l'Europe. Deux rampes découvertes donnent accès aux quais. L'intention des frères Pereire, promoteurs de ce chemin de fer, est de prolonger la ligne vers le centre de Paris jusqu'à la rue Tronchet qui mène à l'église de la Madeleine. Mais devant l'opposition de la municipalité et des propriétaires concernés, le projet de la gare de la Madeleine est abandonné en 1841.

 La troisième gare est construite par l'architecte Alfred Armand et l'ingénieur Eugène Flachat à l'angle de la rue d'Amsterdam et de la rue Saint-Lazare, dont elle prend le nom. Les travaux s'échelonnent sur une longue période de 1842 à 1853, avec un allongement des voies vers le sud et la création de deux groupes principaux indépendants, banlieue et grandes lignes6. Du fait du manque d'espace, le bâtiment sur la rue Saint-Lazare s'organise autour d'un cour en forme de triangle tronqué à son sommet, fermé par deux corps de bâtiments latéraux sous lesquels passent des galeries piétonnes couvertes. Le vestibule, situé au-dessus de la cour d'entrée, est accessible par deux escaliers à l'extrémité des galeries et par un grand escalier au centre de la cour. En arrière, la salle des pas-perdus est commune aux diverses lignes. Les différentes zones desservies en fonction de la gare d'origine ; celle de la gare Saint-Lazare est jaunâtre. En 1867, devenue la plus importante de Paris, avec vingt-cinq millions de voyageurs par an, la gare Saint-Lazare reçoit de telles extensions que l'on peut parler d'une quatrième gare, inaugurée d'ailleurs le 2 juin, à l'occasion de l'exposition universelle qui se tient à Paris, par l'empereur Napoléon III accompagné de l'empereur François-Joseph Ier d'Autriche et de l'empereur Alexandre II de Russie. La même année, le tunnel de l'Europe est supprimé et remplacé par un pont métallique double (en forme de « X » vu du dessus), reconstruit en béton en 1931.

 Depuis les années 1800, le concept traditionnel de services complets de conférence et hôtels de villégiature a été basé sur un lieu qui est généralement distant et a une caractéristique naturelle comme son attraction. Par exemple, l'hôtel Kviknes en Norvège est un endroit difficile d'accès et éloigné qui permet aux visiteurs d'accéder au fjord pittoresque de Balestrand. Historiquement, il y avait certaines commodités intégrées telles que la cuisine gastronomique, des récitals de musique et des excursions sur les sentiers de rivage; Cependant, les commodités des hôtels de destination modernes (post-1980) sont inférieures à l'échelle de ces modèles antérieurs. Beaucoup des hôtel Resort de Las Vegas et des Caraïbes ont des centres commerciaux complets, des centres de conférence et de grandes salles de divertissement sur leur site; Ainsi, la version contemporaine d'une destination comporte souvent de gros investissements sur le terrain dans les activités, bien que l'accès à une caractéristique naturelle locale soit conservé par de nombreux hôtels de destination plus récentes.

 Un complexe d'hôtel "mega resort" est un type de destination " d'une taille exceptionnellement grande, parfois avec de grosses attractions (casino, parcours de golf, parc à thème, logements multiples). Les hôtels le long du Strip de Las Vegas sont généralement considérés comme des mega resorts en raison de leur taille immense et de la complexité. Kirk Kerkorian est crédité pour la construction de la première station mégaresort en 1969, ce qui lui a valu le surnom de «père du méga resort».

 Deux projets à Las Vegas en 1969 et 1973 par l'architecte Martin Stern Jr. et l'entrepreneur Kirk Kerkorian, l'International Hotel et le MGM Grand, ont établi la norme pour de telles stations de casino. Le Mirage compte tenu de sa taille et de son emphase sur les options de divertissement non liées au jeu, comme le shopping et la gastronomie pour attirer les clients. Les Mega resorts utilisent le même thème fantastique ou mythique (vie médiévale à Excalibur, tropical au Mirage, villes célèbres, etc.) dans leurs propriétés.

 Beaucoup de megaresorts ont un grand parc à thème comme pièce maîtresse. Les Resorts tels que les parcs Walt Disney disposent de plusieurs hôtels, plusieurs parcs à thème, un complexe commercial et d'autres fonctionnalités. D'autres mega resorts existent sans pièce maîtresse spécifique, ayant beaucoup de dispositifs qui sont considérés proéminents, tels que Atlantis Paradise Island et son prochain parc jumeau à Dubaï.


NOS CHAMBRES

52 €
Chambre double prix normal (Occ. max. : 2 personnes)
51 €
Chambre single (Occ. max. : 1 personne)  
47 
Double sans WC (Occ. max. : 3 personnes)
53 €
Chambre twin (Occ. max. : 2 personnes)
75 €
Chambre triple prix normal (Occ. max. : 3 pers.)

 Demande de disponibilité 

Demande de réservation  

Juste 3 minutes à pied

A quelques pas de l'hôtel (200 mètres) le Bistrot des Dames vous accueille dans un cadre de rêve pour vos diners ou déjeuners. Un lieu de rêve dans un cadre champêtre. 


 Plus d'info